Admettons que...

Pour parler de tout et de rien.